Harcèlement scolaire : le reconnaître pour mieux le combattre

by: admin. /   lundi 15 octobre 2018 15:18
petite fille ecole

Reconnaître le harcèlement

1,2 million d’élèves harcelés à l’école, c’est le constat alarmant dressé par l’UNICEF et l’Observatoire international de la violence à l’École dans un rapport paru en 2011, consultable sur le site de l’UNICEF.

Il n’est pas toujours évident, surtout lors de l’adolescence, d’identifier les signes du harcèlement scolaire chez son enfant. Certains actes malveillants peuvent être pris par les parents comme de simples taquineries enfantines. Le mal-être des victimes, quant à lui, peut être attribué à une crise d’adolescence, ou à un simple mal-être passager. Certains signes physiques et/ou psychiques doivent néanmoins alerter les parents :

-       Troubles du sommeil

-       Irritabilité

-       Agitation

-       Susceptibilité

-       Repli sur soi

-       Troubles liés à l’anxiété et/ou au stress (maux de ventre, eczéma…)

D’autre part, au niveau scolaire, l’équipe pédagogique peut signaler :

-       Une baisse des performances scolaires

-       Une multiplication des absences

-       Des troubles du comportement (crises de colère)

-       Une attitude provocante.

Les différentes formes de harcèlement

Jeu du foulard, petit pont massacreur, rêve indien… les jeux dangereux sont nombreux et peuvent avoir des conséquences graves dont les enfants doivent être informé.

Le harcèlement scolaire ne doit pas être réduit aux moqueries ou enfantillages. Si les violences physiques peuvent parfois être repérées grâce aux stigmates visibles qu’elles laissent ; les violences psychiques (insultes, brimades menaces verbales…) sont particulièrement perfides, car plus difficilement détectables.

Le harcèlement physique concerne 5,1% des élèves : coups, bagarres, vols et rackets, enfermement forcé, gestes déplacés… A noter que les «  jeux dangereux » comme les jeux d’évanouissement ou les jeux de défis peuvent également participer à une logique de harcèlement.

Le harcèlement psychique touche 8% des élèves. Qu’il soit verbal ou symbolique, le harcèlement moral se décline en trois types :

-       verbal (insultes, menaces, rumeurs)

-       émotionnel (humiliation, chantage, mise à l’écart)

-       sexuel (provocations sexuelles verbales, menaces de violences sexuelles)

Adeptes d’Internet et des réseaux sociaux, les adolescents font parfois preuve d’une violence hors-norme dans leurs rapports virtuels. Allant dans certains cas jusqu’au cyber-harcèlement. Un phénomène qui inquiète les spécialistes...

Le cyber-harcèlement touche plus souvent les filles sur Internet, alors que les garçons se disent plus souvent victimes de harcèlement par téléphone portable. Les nouvelles technologies de communication sont autant de relais qui permettent aux insultes et menaces de continuer à atteindre la victime même à la maison. Le cyber-harcèlement peut prendre de multiples formes : intimidations, insultes, propagations de rumeurs en lignes…

Lire la suite

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir.

Laisser un commentaire


* Champs obligatoires. Aucune donnée personnelle ne sera affichée. Les données collectées (adresse email, téléphone) servent uniquement à des fins de réponse. Les images de profil sont récupérées à partir du service Gravatar (www.gravatar.com).
Besoin de parler ? Un numéro ouvert 24h/24 7j/7  Pour appeler : cliquez-ici

Avertissement: SOS Détresse est un service d'écoute et d'entraide par téléphone. Nos écoutants ne sont pas des professionnels de santé et ne peuvent en aucun cas se substituer à des psychologues, psychiatres ou tout autre médecin psychothérapeute.

Collectif Tous Unis pour le Bien Être
Ligne S.O.S Détresse

Notre ligne directe S.O.S Détresse est ouverte 24h/24 7j/7 (jours fériés y compris).

 Patientez... 0,80€ / min
Bulletin d'informations
© S.O.S Détresse 2017, Tous droits réservés. Mention légales Politique de confidentialité         Termes & conditions